cercle chargement

Le projet d'accueil

de nounou Virginie
à Royan

separateur web

Découvrez ma façon de travailler,
mes motivations et ma méthode pédagogique.

Lire la suite

Bonjour,
je m'appelle Virginie...

Située à Royan, je suis assistante maternelle depuis 2012. Diplômée du CAP petite enfance et agréée pour l’accueil de 3 enfants, j'ai effectué plusieurs formations professionnelles : Eveil de l’enfant, Sauveteur Secouriste du Travail et Langue des Signes Française.

Je suis maman d’une petite fille de 5 ans, Gabrielle, qui est présente hors des temps scolaires en fin de journée. Olivier, mon conjoint, travaille à domicile comme Webdesigner dans une partie privative de la maison (bureau avec entréé indépendante), il est en contact occasionnel avec les enfants. Notre maison est non fumeur, sans animaux, et entièrement sécurisée selon les directives de la PMI (dernier renouvellement d’agrément en octobre 2019).

Les enfants m’appellent Nounou et pour les parents je suis Virginie, je tiens au vouvoiement pour rester dans une relation professionnelle.

REMARQUE SUR LES PHOTOS DU PROJET D'ACCUEIL : J'utilise essentiellement des photos d'illustration pour préserver l'image des enfants que j'accueille.

nounou-virginie-royan-1 nounou-virginie-royan-2 nounou-virginie-royan-3
separateur web

La maison « Tahiti »

Le lieu d'accueil des enfants est situé dans une villa rénovée des années 20, Les propriétaires de l'époque l'ont certainement nommé « Tahiti » à cause des palmiers du jardin... C'est une grande maison d'un étage avec jardin arboré, elle est située au centre de Royan, à deux pas de la grande plage.

Le premier étage

La pièce de vie, spacieuse et lumineuse, est composée d’un coin jeu pensé pour les jeunes enfants : grand tapis de puericulture pour faire des cabrioles, cuisine en bois, petite table pour les repas et les activités manuelles…

Le salon est ouvert sur les espaces suivants :
- un coin change avec table à langer
- une cuisine avec accès jardin
- une salle de bain dont la porte reste fermée (les enfants ne l’utilisent que pour se laver les mains et aller aux toilettes)
- une chambre qui peut accueillir jusqu’à 3 enfants pour les siestes

Le rez-de-jardin

La chambre de ma fille Gabrielle peut également accueillir 2 enfants mais je privilégie la chambre de l'étage. Les autres pièces sont interdites aux enfants (bureau d’Olivier, garage, buanderie).

maison-lieu-accueil-1 maison-lieu-accueil-2 maison-lieu-accueil-3
separateur web

La motricité libre

La motricité libre est un concept très important pour moi. Il s’agit de laisser les bébés évoluer à leur rythme, sans leur imposer des gestes ou des postures - exemple : mettre un bébé assis en le calant avec des coussins ou le faire marcher en le tenant par les mains.

Un enfant est généralement « programmé » pour marcher de façon innée, il n’a besoin d’aucune intervention extérieure pour « apprendre » quel que soit l’âge auquel il le fait (9 mois, 20 mois...). L’enfant passe chaque étape de son développement à son rythme et apprend ainsi à se faire confiance.

« Plus nous cherchons à faire à la place de l'enfant, à devancer ses intentions, plus nous freinons son apprentissage… »

Pour cette raison je n’utilise pas de trotteur (fortement déconseillé par la PMI). Le transat et la chaise haute sont réservés aux temps de repas, voire aux siestes dans les tout premiers temps. De même, je n’ai pas de parc, j’installe les bébés au sol sur un tapis, ce qui permet les contacts entre les plus grands et les plus petits (très appréciés !) mais bien sûr toujours sous surveillance. Si je dois quitter la pièce Bébé sera posé en sécurité dans un lit avec ses jouets. Et dès qu’il en est capable, il peut explorer la pièce par ses propres moyens.

motricite-libre-1 motricite-libre-2 motricite-libre-3
separateur web

L'acquisition de la propreté

Après observation, et avec votre accord, je commencerai à présenter le pot à l’enfant (ou les toilettes avec réhausseur). Il n’y a pas réellement d’âge pour commencer à initier la « propreté ».

Les parents qui pratiquent l’HNI (hygiène naturelle infantile) apprennent à repérer très tôt les signes qui montrent que leur enfant a besoin d’éliminer; certains arrivent même à se passer de couches bien avant que leur enfant marche ! les enfants peuvent apprendre dès leur plus jeune âge à se retenir, mais il faut un minimum de développement moteur pour aller soi-même jusqu’au pot 🙂... et surtout en avoir envie !

Comme pour la marche, il s’agit plutôt d’une acquisition naturelle que d’un apprentissage, on peut expliquer et encourager, mais si l’enfant n’est pas prêt, ça ne sert à rien de le brusquer au risque de créer un bloquage.

Page suivante